vendredi 10 mars 2017

Apollo in the bathroom


"L'eau chaude dilue le savon en de blancs sillons
Qui tendrement se répandent sur ton torse, entre tes tétons,
De tes cheveux à tes cuisses, de ton nez à tes lèvres,
De ton menton à ton ventre...

Ah cette eau chaude qui te caresse dans l'intimité des matins lumineux
Où tu t'éveilles doucement à la vie en t'étirant dans la vapeur du bain...
Temps en suspension, où une âme réinvente son corps,
Dans la sensualité d'une étreinte moite et tiède..."

Eraste de Saint-Amant, Poèmes garçonniers, 2001.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire